Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>
Retour
Eric Birmingham
30 avril 2020
Parties cousines

Parties cousines

« Ceux que nous nommions des brutes eurent leur revanche quand Darwin nous prouva qu’ils étaient nos cousins. » George Bernard Shaw

En 1992, dans une Yougoslavie déchirée par la guerre civile, un richissime homme d’affaires Serbe était parvenu à organiser un match entre Robert James Fischer et Boris Spassky. Cette rencontre hyper médiatisée, entre le fantasque Grand Maître américain et l’affable russe, qui résidait en France depuis 1976, était présentée comme la revanche du match pour le titre mondial disputé en 1972 à Reykjavík.

Malgré une absence de la compétition d’une vingtaine d’années, Fischer remporta le match et une substantielle bourse d’environ quatre millions de Dollars ! Le perdant se consolait avec un million tout rond.

Un fait échiquéen surprenant s’était produit lors de cette sulfureuse rencontre. A vrai dire, il s’était passé tellement de choses étranges autour de ce match (comme pour le premier d’ailleurs !). Le contexte et ses implications, ainsi que l’embargo économique, politique, sportif et culturel imposé par les USA sur la Serbie avait notamment entrainé des déclarations fracassantes de la part de Bobby Fischer. Le pire : face à la presse internationale et le public, la veille de la première partie, il avait craché sur un fax du département d’état américain lui interdisant de disputer une compétition en Serbie.

Sur l’échiquier, l’événement qui s’est produit lors de la 16ème partie est assez insolite. Spassky, qui conduisait les pièces blanches, était tombé dans une chausse-trappe théorique connue depuis plus d’un quart de siècle !

Mais, encore plus surprenant, cette douloureuse défaite, la 6ème victoire de l’Américain dans le match, est la cousine d’une partie jouée en URSS en 1966, entre deux stars soviétiques : Efim Geller et Leonid Stein, deux collègues et amis de Boris.

Spassky Boris – Fischer Bobby

Sveti-Stefan / Belgrade, match, 16ème partie, 1992

Défense Benoni

1.d4 Cf6 2.c4 c5 3.d5 d6 4.Cc3 g6 5.e4 Fg7 6.Fg5 h6 7.Fh4 g5!? (sur : 7...0–0 8.Fd3 e6 9.dxe6!?) 8.Fg3 Da5 9.Fd3

Vous êtes Bobby Fischer ! Que jouez-vous avec les noirs ?

storage?id=995787&type=picture&secret=86wnT5JFNzcJGLy4MEgMVrgSHa7VPQmf5MZw91WI&timestamp=1588244179

...

...

...

...

9...Cxe4!? (Un coup trouvé par le Grand Maître russe Efim Geller en 1966.) 10.Fxe4 Fxc3+ (Et non pas : 10...f5 11.Dh5+ Rd8 12.Cge2!) 11.bxc3 Dxc3+ 12.Rf1 f5 (12...Dxc4+?! 13.Fd3 Dc3 14.Ce2 Df6 15.Tb1.) 13.Tc1 Df6! 14.h4 (14.Dh5+ Rd8 15.h4 g4! 16.Fd3 f4 17.Fxf4 Dxf4 avec une position incertaine, Radomski-Timoschenko,URSS,1976.) 14...g4! (14...f4? 15.Dh5+ Rd8 16.hxg5 Db2 17.Ce2 est satisfaisant pour les Blancs. Egalement après : 14...fxe4 15.Dh5+ Df7 ((15...Rd8 16.hxg5 Db2 17.Ce2±)) 16.hxg5 Dxh5 17.Txh5 Rf7 18.Ce2 Rg7 19.gxh6+ Txh6 20.Txh6 Rxh6 21.Fh4 e6 22.Fe7.) 15.Fd3?! (15.Ce2!? fxe4 16.Rg1 Ff5 17.Rh2 Cd7 18.Te1 les Blancs ont une solide position et de certaines compensations.) 15...f4 16.Ce2 (Après : 16.Fh2 g3 17.Dh5+ Rd8 18.Ce2 gxh2 les Noirs sont mieux.) 16...fxg3 17.Cxg3 Tf8 18.Tc2 Cd7! 19.Dxg4 Ce5 20.De4 Fd7 21.Rg1

storage?id=995788&type=picture&secret=tRzXjY8QRe7bTY5gcXMUwusIukIjZPlPvDVgAgeu&timestamp=1588244244

21...0–0–0 (Les Noirs ont un roque très solide et un magnifique Cavalier en e5.) 22.Ff1 Tg8 23.f4 Cxc4! 24.Ch5 (24.Txc4 Txg3) 24...Df7 25.Dxc4 Dxh5 26.Tb2 Tg3 27.Fe2 Df7 28.Ff3 Tdg8 29.Db3 (Une jolie variante survient après : 29.Rf2? Dg7 30.Thb1 Txg2+ 31.Fxg2 Dxg2+ 32.Re1 Dh1+! 33.Rd2 Dh2+–+ 34.Rc3 Tg3+ 35.Dd3 Txd3+ 36.Rxd3 Ff5+–+) 29...b6 30.De3 Df6 31.Te2 (31.Td2 e5 32.dxe6 Fc6–+)

storage?id=995791&type=picture&secret=eUVcAJ0EiicdLKNu1H9dcrGdPjIzXIRP6dZMs3f3&timestamp=1588244538

32…e5! 33.dxe6 (33.fxe5 Dxf3–+) 33...Fc6! (Fischer trouve les coups les plus violents.) 34.Rf1 Fxf3 (Spassky jette l'éponge à cause de la suite : 34...Fxf3 35.gxf3 Da1+ 36.Re2 Dxh1–+.) 0–1

--------------------------------------------

Stein Leonid – Geller Efim

Championnat par équipes, USSR, 1966

Défense Benoni

1.d4 Cf6 2.c4 g6 3.Cc3 Fg7 4.e4 d6 5.Fg5 h6 6.Fh4 c5 7.d5 Da5 8.Fd3 g5 9.Fg3 Cxe4 10.Fxe4 Fxc3+ 11.bxc3 Dxc3+ 12.Rf1 f5 13.Ce2 Df6 14.Fc2 f4 15.h4 Tf8 16.hxg5 hxg5 17.Cxf4 gxf4 18.Fh2 Cd7 19.g3 Ce5 20.Dh5+ Rd8 21.gxf4

Vous êtes Geller ! Que jouez-vous avec les noirs ?

storage?id=995795&type=picture&secret=6Wz6deI3ASmIuLGJfCymFOL9AlAGoiDcCNzT8x4Y&timestamp=1588244870

...

...

...

...

21…Cg4! (la Dame blanche est très mal placée en h5.) 22.Te1 Th8 23.Fh7 (23.Dg5 Cxh2+ 24.Rg2 Df8 25.Txh2 Tg8 26.Fg6 Ff5–+) 23...Dg7 (Stein n'insiste pas. La suite serait : 24.Fg3 Cf6 25.Dg5 Txh7–+) 0–1

A la semaine prochaine!

Amicalement,

Eric

PS: vous pouvez demander le fichier "pgn" de ces parties à patrick.moriceau@gmail.com

Découvrez davantage d'articles sur ces thèmes :
Vous me manquez
0 commentaire(s)
Aucun commentaire pour le moment.
Consultez également
Le bourreau des champions...

Le bourreau des champions...

Trois des plus forts joueurs de la première moitié du 20ème siècle furent : Emmanuel Lasker,...

Eric Birmingham
8 avril 2020
Erich Eliskases, un champion exilé

Erich Eliskases, un champion exilé

Erich Gottlieb Eliskases (1913, Innsbrusk, Autriche - 1997, Cordoba, Argentine), devint...

Eric Birmingham
16 avril 2020
Igor Bondarevsky

Igor Bondarevsky

Champion sur l’échiquier, arbitre, entraîneur, champion par correspondance !Même si la FIDE ne...

Eric Birmingham
22 avril 2020
Attaque, attaque, attaque !

Attaque, attaque, attaque !

« Tête légèrement levée vers la gauche : surdité partielle... Premier angle d'attaque. En deux,...

Eric Birmingham
7 mai 2020
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus